CORENTIN GINIAUX

compositeur/clarinettiste/clarinettiste basse 

Corentin Giniaux commence l’apprentissage de la musique à cinq ans au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Bourg-la-Reine ; il choisit la clarinette qu’il étudie treize années durant auprès de Didier Delettre. Parallèlement, dès l’âge de douze ans, il développe sa capacité à improviser ainsi que son oreille, apprend le piano en autodidacte, et commence rapidement à composer.

À dix-sept ans, il se tourne vers les métiers du son ; diplômé avec mention de l’IIIS, il assiste pendant un temps P. Teissier du Cros et devient preneur de son/mixeur pour de nombreux artistes de tous styles.

Mais la pratique musicale le rattrape, et après s’être perfectionné en jazz auprès de Philippe Poussard, il joue des clarinettes au sein de diverses formations de jazz, swing manouche, afrobeat, musiques des Balkans...

Multi-instrumentiste (claviers, saxophones), rompu aux techniques de la musique électronique, il compose aussi des musiques de spectacles, pièces chorégraphiques et courts métrages, dont certaines ont été primées. Il fait de la clarinette basse sa priorité, au sein du sextet Les Rugissants, avec lequel il gagne à l’été 2013 le tremplin national de jazz de Vannes, après une seconde place remarquée au tremplin d’Oloron. Son travail est remarqué au tremplin du festival Jazz à Saint-Germain-des-Prés où il obtient une mention spéciale de soliste. 

Il fait partie des groupes Django 47 (swing) et Emergency Jazz Situation (jazz influencé par la pop et les musiques du Moyen-Orient), et se produit régulièrement aux côtés de la chanteuse Mathilde. À l’hiver 2014, il se lance dans la composition d’un répertoire personnel et à créer avec un quartet et un trio sous son nom.