SÉBASTIEN GINIAUX

Né en 1981, guitariste, violoncelliste, compositeur, arrangeur et peintre, Sébastien Giniaux est aujourd'hui l'un des musiciens incontournables de la guitare jazz française et de la scène jazz manouche et world musique.

Il débute le violoncelle à six ans au Conservatoire de Bourg-la-Reine, puis poursuit son apprentissage dans les conservatoires de Boulogne et d'Aubervilliers-la Courneuve. Il rencontre la guitare et les musiques traditionnelles à 18 ans, et apprend l'instrument en autodidacte, avec pour influence première la musique de Django Reinhardt, à laquelle s'ajouteront bientôt les musiques des Balkans (Roumanie, Bulgarie, Serbie), la musique classique, les musiques improvisées..

 

À la tête de groupes tels que le sextet "ĀLEF" (compositions, jazz comtemporain d'ici et d'ailleurs), Sébastien Giniaux Trio, le Django53Quartet, le Balkan Project (big band des Balkans, musiques de Roumanie, Bulgarie, Serbie et "tziganie"), le Electric Balkan Trio avec Ivica Bogdanic et Meivelyan Jacquot, il joue également avec Chérif Soumano dans le duo "African Variations" et avec Mathias Levy et Jean-Philippe Viret au sein du trio "Revisiting Grappelli"

Sébastien fait également partie de Romané Tchavé, ensemble mêlant jazz manouche et musiques roumaines, avec Stochelo Rosenberg et Ionica Minune, du quartet du violoniste Mathias Lévy, du spectacle de Tony Gatlif et Didier Lockwood "Django Drom" ; il est l'un des solistes du Selmer 607 et du groupe Django Club, et participe à de nombreux et très variés projets musicaux et artistiques.

 

Compositeur, arrangeur et musicien pour la chanteuse Norig jusqu'à fin 2012, il a fait partie durant cinq ans du célèbre groupe tzigane "Taraf de Haïdouks" (Disque Maskarada chez Crammed Discs).

 

Avec de plus en plus d'incursions dans la peinture (exposition "Vie Moderne" de trente-cinq toiles chez Frémeaux et associés en septembre 2014) et dans la parole, il tente d'appréhender les différentes pratiques artistiques comme autant de langages, et définit l'art comme "un passage d'un état imaginaire à l'état réel, puis passage du réel aux imaginaires multiples". On a pu l'entendre aux côtés de Richard Galliano, Biréli Lagrène, Didier Lockwood, Angelo Debarre, Anne Sila, Maxime Zampieri, Taraf de Haidouks, Naissam Jalal, Toumani Diabaté, Cyrille Aimée, Florin Nicolescu, les doigts de l'homme, David Reinhardt...